Pas de réduction de moitié de l'avantage forfaitaire pour options sur actions attribuées à un gérant d’une société de management

Valorisation de l'avantage ‘options sur actions’

L'avantage imposable associé à des options non cotées en bourse (warrants) est égal à 18 % de la valeur de l'action sur laquelle portent les options. Pour les options dont l'échéance est supérieure à 5 ans, ce pourcentage est majoré de 1 % pour chaque année entamée.

Sous certaines conditions, ces pourcentages de 18 % et 1 % sont réduits de moitié (9% et 0,5%). Une des conditions est que l'option doit porter sur des actions de la société au profit de laquelle l'activité professionnelle est exercée.

Dans notre cas, cette condition n'est pas remplie.

C'est en effet la société de management qui fournit des prestations au client. Le gérant de la société de management exerce son activité professionnelle au profit de la société de management, et pas au profit de la cliente de celle-ci.

Cette position n'est pas nouvelle. La commission de ruling avait déjà adopté une position similaire auparavant.

La position reprise dans cette circulaire n'a aucun effet sur les options cotées en bourse (ou warrants). De telles options sont évaluées à leur valeur boursière réelle et non de manière forfaitaire.

Exemple

La société Newco SA compte trois administrateurs, dont l'administrateur Y exerce son mandat via une société de management. Le plan d'options sur actions satisfait à toutes les conditions de la réduction de moitié de l'avantage précité. L'administrateur Y ne pourra cependant bénéficier de la réduction de moitié. C'est en effet la société de management qui a été nommée administrateur, et non Y.

Entrée en vigueur

Cette position s'applique aux attributions d'options sur actions dont la date de l'offre est postérieure au 13 avril 2017 (date de publication de cette circulaire).

Source:

Circulaire 2017/C/21 du 13 avril 2017 relative à des options sur actions attribuées à des gérants de sociétés de management

Ceci vous intérèsse aussi ? Continuez votre lecture

28 janv. 2018

Modification du CIR pour le statut des étudiants-indépendants

De plus en plus de jeunes travaillent afin de financer leurs études où tout simplement afin d’obtenir une indépendance financière.

arrow_forward_ios En savoir plus

Charles Herman & Laurent Van Buggenhout

28 déc. 2017

Comment traiter les investissements privés immobiliers du dirigeant supportés par sa société ?

Dans les PME, il n'est pas rare que le dirigeant fasse passer des frais privés comme des investissements de sa société.

arrow_forward_ios En savoir plus

Charles Herman & Laurent Van Buggenhout

28 nov. 2017

Un seul gérant et deux voitures ; quel traitement fiscal ?

Prenons le cas suivant, pas si rare dans la pratique : un titulaire de profession libérale a organisé son activité professionnelle en société.

arrow_forward_ios En savoir plus

Charles Herman & Laurent Van Buggenhout